Journal de Latouche

Feuille 4 : La Victoire

Feuille 4

M. Duquesne est un homme de ressources. Il a retrouvé la trace des aventures de notre marquis en partance pour l'Amérique. C'était en 1777, il y a 3 ans de cela. En secret, il a acheté un bateau léger et rapide qu'il a envoyé au mouillage dans un petit port basque, en Espagne, pendant que lui faisait un voyage d'agrément à Londres pour tromper l'ennemi. Il s'est mis en congé illimité. Alors, à la demande de son beau-père (encore lui) le ministre de la Marine et celui des Affaires Etrangères lui ont ordonné d'aller à Marseille, en attendant l'Italie.

Il désobéit à tout le monde et en mai 1777 il embarque pour l'Amérique avec un petit groupe d'officiers aussi fous que lui. Son navire, baptisé “La Victoire”, échappe à toute vigilance des bateaux de la Royal Navy et le 15 juin il débarque en Caroline du Nord, près de Charleston. Il est parvenu à rencontrer le général en chef de la révolte et a combattu sous ses ordres. On dit qu'il a rallié, tout seul, des tribus indiennes au camp des insurgés et qu'il a même été blessé au combat.

Revenu en France, il s'est beaucoup démené pour forger une alliance franco-américaine, en relation avec un civil américain dénommé Benjamin Franklin, dont le rôle officiel n'est pas bien défini.

Au vu de tout cela, je dois reconnaître que ce jeune homme ne manque pas de talents. Je suis maintenant impatient de le rencontrer. Cela ne saurait tarder, puisque nous allons entrer dans la période des vents printaniers qui nous seront favorables.

next entry: Journal de Latouche — Feuille 5 : L'appel de l'aventure